Farmer-led Research Networks project in Phase II

English version below

Le projet de réseaux de recherche dirigé par les agriculteurs en phase II

En juin 2019, le projet de réseau de recherche dirigé par les agriculteurs (FaReNe) a entamé une deuxième phase de trois ans, avec un financement de la Fondation McKnight (États-Unis). L'objectif général est de renforcer les réseaux de recherche dirigés par les agriculteurs afin de faciliter le développement et l'évaluation des options d'intensification agroécologique.

Au Burkina Faso, le projet est mis en œuvre par la plateforme nationale Prolinnova (CP) appelée PROFEIS (PROmoting Farmer Experimentation and Innovation in the Sahel). Il implique Voisins Mondiaux (VM), MARP Burkina, Diobass Burkina, des chercheurs et des agriculteurs, et est coordonné par VM. Ils travaillent dans l'Est (Province de la Gnagna) et le Nord (Provinces du Passoré et du Yatenga).

Au Mali, le projet est mis en œuvre par l'ONG ADAF Gallè (coordination), l'AOPP (Association des organisations professionnelles agricoles), l'IER (Institut d'économie rurale) et les services de vulgarisation nationaux et régionaux. La première phase a débuté dans les Régions de Mopti et de Ségou, mais en raison de l'insécurité dans la première, les activités y ont été réduites et intensifiées dans la seconde.

Jusqu'à présent, au Burkina, les agriculteurs ont expérimenté la culture intercalaire du sorgho et du niébé, en utilisant des micro-organismes efficaces (EM) et du compost pour fertiliser le sol, et en augmentant la production de fourrage à partir du sorgho et du niébé. Au Mali, les agriculteurs ont expérimenté plusieurs options de cultures intercalaires de sorgho/dolique et de sésame/dolique, ce qui a permis d'obtenir des rendements plus élevés qu'avec la monoculture.

Au Burkina, les comités locaux ont organisé deux sessions d'information sur le Fonds d'appui à l'innovation locale (FIL), auxquelles ont participé 60 personnes. Au Mali, 20 personnes, dont 6 femmes issues de coopératives, sont soutenues par le FIL pour engraisser des moutons afin de générer des revenus et produire du fumier pour les cultures.

 

Farmer-led Research Networks project in Phase II

In June 2019, the Farmer-led Research Network (FaReNe) project started a second 3-year phase, with funding from the McKnight Foundation (USA). The overall objective is to strengthen research networks led by farmers to facilitate the development and assessment of options for agroecological intensification (AEI).

In Burkina Faso, the project is implemented by the Prolinnova Country Platform (CP) called PROFEIS (PROmoting Farmer Experimentation and Innovation in the Sahel). It involves World Neighbors (WN), MARP Burkina, Diobass Burkina, researchers and farmers, and is coordinated by WN. They work in the East (Gnagna Province) and North (Passoré and Yatenga Provinces).

In Mali, the project is implemented by the NGO ADAF Gallè (coordination), AOPP (Association of Professional Farmer Organizations), IER (Institute of Rural Economy) and the national and regional extension services. The first phase started in Mopti and Segou Regions, but because of insecurity in the former, activities were reduced there and intensified in the latter.

Thus far, in Burkina, farmers experimented with intercropping sorghum and cowpea, using effective microorganisms (EM) and compost to fertilise the soil, and increasing forage production from sorghum and cowpea. In Mali, farmers experimented with several sorghum/cowpea- and sesame/cowpea-intercropping options, which led to higher yields than with sole cropping.

In Burkina, local committees held two information sessions on the Local Innovation Support Fund (LISF), involving 60 people. In Mali, 20 people, including 6 women from cooperatives, are supported from the LISF to fatten sheep to generate income and produce manure for cropping.