West Africa Farmer Innovation Fair & workshop on farmer-led research / Foire et atelier sur l'innovation par les paysan/nes en Afrique de l'Ouest (FIPAO)

Traduction française ci-dessous

On 12–16 May 2015, Burkina Faso hosted a West African workshop on approaches to research by and with smallholder farmers and a West African Farmer Innovation Fair – Foire de l’Innovation Paysanne en Afrique de l’Ouest (FIPAO) – in Ouagadougou.

This was an initiative of the Prolinnova/PROFEIS network in collaboration with AgriProFocus (APF) Netherlands, CGIAR Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security (CCAFS), McKnight Foundation’s Collaborative Crop Research Program (CCRP) Community of Practice (CoP) in West Africa, Misereor (Germany) and SDC (Swiss Agency for Development and Cooperation). The event raised great interest from the Burkina Faso authorities and involved several prominent policymakers, including the Prime Minister, the Minister of Scientific Research and Innovation, and the Minister of Agriculture, Water Resources, Sanitation and Food Security.

Workshop on farmer-led research

The workshop on farmer-led research preceding the fair brought together 35 participants from development organisations, farmer organisations, universities and research institutes from nine countries, including five in West Africa (Benin, Burkina Faso, Mali, Niger and Senegal) and four in the Global North (Belgium, Germany, Netherlands and United States). All motivated by the desire to promote agricultural research by and with small-scale farmers, participants focused on issues of technology supply and demand in African agriculture and intellectual property rights related to farmers’ innovations. They also shared experiences related to processes of introducing external innovations, co-developing innovations, innovation emerging from multistakeholder platforms and autonomous innovation by farmers. The mutual exchange of key ideas allowed lessons to be drawn for meeting the needs of farmers to improve their livelihoods sustainably. The workshop culminated in a collective statement called “The Ouagadougou Declaration”, challenging all stakeholders to further promote collaborative research with farmers: English version. Find the complete report of the workshop in French (executive summary in English) at http://fipao.faso-dev.net/wp-content/uploads/2015/08/Rapport-Atelier-FIPAO-July-2015-final-2.pdf

West Africa Farmer Innovation Fair

The showcasing of farmer innovations took place on 15-16 May 2015 in a pavilion at the site of the International Crafts Fair of Ouagadougou (SIAO). The farmer innovators came from eight countries in the Sahel region: Burkina Faso, (northern) Cameroon, (northern) Benin, Ghana, Mali, Niger, Senegal and (northern). Over 50 diverse innovations were presented to the public on plant and animal production techniques, natural resource management, processing of agro-silvo-pastoral products, conservation and storage, agricultural mechanisation, communication and other institutional innovations.

At the end of the FIPAO, the organising committee gave prizes to the top five innovators and gave special mentions to encourage three additional innovators. These awards provide recognition for the originality, relevance and viability (technical, environmental and economic) of their innovations.

Side events at the fair

Alongside the exhibition, several other events were held on the fairground. These included panel discussions on access to training for rural development workers, the importance of journalists and communicators in disseminating innovations, networking between and with innovators, strategies for ecological intensification, and protection of farmer innovators’ intellectual property rights. In addition to these panels, three videos (from Mali, Burkina Faso and Senegal) presenting innovations developed by small-scale farmers to help address the effects of climate change – films that were products of collaboration between CTA, Prolinnova/PROFEIS and the FIPAO organising committee – were shown to the public in plenary. Over 120 people attended these film screenings, which were followed by discussions. More details of this event can be found as a brief in English here.

Lessons from the fair and workshop

By the end of the FIPAO, it was recognised that formal research and farmer innovation are complementary in that they are both genuinely seeking to help farmers solve their problems and thus attain rural development. To achieve this complementarity, it is important to revisit the formal agricultural research system and to promote research by and with small-scale farmers. By putting such farmers as partners in the centre of research, their innovations will emerge from what is normally “below the radar” of formal research and will be more greatly valued. The various participants appreciated the relevance of the event as an enriching platform for direct face-to-face exchange between different actors in rural development and from different countries: processors, producers, artisans, researchers, support organisations, development programmes etc. By putting the spotlight on farmers’ innovations, the FIPAO was an opportunity to raise the status of the innovators and their know-how, as the woman innovator Fatou Seye of Senegal states: "This is the first time I travelled outside of Senegal and this is thanks to my innovation. I could get to meet other innovators and know other people. I will continue to work on improving my innovation and on others so that I can take part in other fairs".

The FIPAO has helped draw attention to farmer innovation and the role of small-scale farmers in agricultural research and development in order to facilitate interaction, linkages and learning among all the relevant actors. Hence, it has helped promote family farming through giving more value to farmer innovators.

Coverage of FIPAO

For more information on FIPAO, check the website (http://fipao.faso-dev.net/) and Facebook page (https://www.facebook.com/fipao), co-moderated together with an association of Burkinabe journalists. Several newspapers and television stations in Burkina Faso published articles and reports on the FIPAO.

In the September issue of the journal Appropriate Technology, an article was written about the fair covering various innovations exhibited at the fair. In the December issue of the journal AGRIDAPE, an article was written for the edition on “Women and Agroecology”.

A video of FIPAO was also produced, which you may like to view here.

For the brochure "Some guidelines for organising a Farmer Innovation Fair", please click here.

These two infographics present some key information about participation in the CTA side event and the general overview of the FIPAO.

 

Foire de l'innovation agricole en Afrique de l'Ouest (FIPAO) et atelier sur la recherche menée par les paysans

Du 12 au 16 mai 2015, le Burkina Faso a accueilli à Ouagadougou un atelier ouest-africain sur les approches de recherche par et avec les petits paysans et une Foire de l'innovation paysanne en Afrique de l'Ouest (FIPAO).

Il s'agit d'une initiative du réseau Prolinnova/PROFEIS en collaboration avec AgriProFocus (APF) Pays-Bas, le Programme de recherche du CGIAR sur le changement climatique, l'agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS), la Communauté de Pratique (CoP) de la Fondation McKnight en Afrique de l'Ouest, Misereor (Allemagne) et la Direction du Développement et de la Coopération (DDC, Suisse). L'événement a suscité un grand intérêt de la part des autorités burkinabè et a impliqué plusieurs responsables politiques de premier plan, dont le Premier Ministre, le Ministre de la recherche scientifique et de l'innovation, et le Ministre de l'agriculture, des ressources en eau, de l'assainissement et de la sécurité alimentaire.

Atelier sur la recherche menée par les agriculteurs

L'atelier sur la recherche menée par les agriculteurs qui a précédé la foire a réuni 35 participants d'organisations de développement, d'organisations paysannes, d'universités et d'instituts de recherche de neuf pays, dont cinq en Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal) et quatre dans le Nord global (Belgique, Allemagne, Pays-Bas et États-Unis). Tous motivés par le désir de promouvoir la recherche agricole par et avec les petits agriculteurs, les participants se sont concentrés sur les questions de l'offre et de la demande de technologie dans l'agriculture africaine et les droits de propriété intellectuelle liés aux innovations des agriculteurs. Ils ont également échangé des données d'expérience sur les processus d'introduction d'innovations externes, de codéveloppement d'innovations, d'innovations issues de plateformes multipartites et d'innovations autonomes par les agriculteurs. L'échange mutuel d'idées clés a permis de tirer des enseignements pour répondre aux besoins des agriculteurs afin d'améliorer durablement leurs moyens d'existence. L'atelier a abouti à une déclaration collective intitulée " La Déclaration de Ouagadougou ", invitant toutes les parties prenantes à promouvoir davantage la recherche collaborative avec les agriculteurs : version française. Retrouvez le rapport complet de l'atelier (en français, résumé en anglais) sur http://fipao.faso-dev.net/wp-content/uploads/2015/08/Rapport-Atelier-FIP...

Foire de l'innovation paysanne de l'Afrique de l'Ouest (FIPAO)

La présentation des innovations paysannes a eu lieu les 15 et 16 mai 2015 dans un pavillon sur le site du Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO). Les agriculteurs innovateurs venaient de huit pays de la région du Sahel : Burkina Faso, (nord) Cameroun, (nord) Bénin, Ghana, Mali, Niger, Sénégal et (nord). Plus de 50 innovations diverses ont été présentées au public sur les techniques de production végétale et animale, la gestion des ressources naturelles, la transformation des produits agro-sylvo-pastoraux, la conservation et le stockage, la mécanisation agricole, la communication et autres innovations institutionnelles.

A l'issue de la FIPAO, le comité d'organisation a remis des prix aux cinq meilleurs innovateurs et a décerné des mentions spéciales pour encourager trois autres innovateurs. Ces prix récompensent l'originalité, la pertinence et la viabilité (technique, environnementale et économique) de leurs innovations.

Événements parallèles à la foire

En plus de l'exposition, plusieurs autres événements ont eu lieu sur le terrain de la foire. Il s'agissait notamment de tables rondes sur l'accès à la formation pour les travailleurs du développement rural, l'importance des journalistes et des communicateurs dans la diffusion des innovations, la création de réseaux entre et avec les innovateurs, les stratégies d'intensification écologique et la protection des droits de propriété intellectuelle des agriculteurs innovateurs. En plus de ces panels, trois vidéos (du Mali, du Burkina Faso et du Sénégal) présentant les innovations développées par les petits exploitants agricoles pour lutter contre les effets du changement climatique – films issus de la collaboration entre le CTA, Prolinnova/PROFEIS et le comité organisateur de la FIPAO – ont été projetés au public en plénière. Plus de 120 personnes ont assisté à ces projections de films, qui ont été suivies de discussions. Plus de détails sur cet événement peuvent être trouvés ici.

Leçons de la foire et de l'atelier

A la fin du FIPAO, il a été reconnu que la recherche formelle et l'innovation agricole sont complémentaires en ce sens qu'elles cherchent toutes deux véritablement à aider les agriculteurs à résoudre leurs problèmes et à atteindre ainsi le développement rural. Pour parvenir à cette complémentarité, il est important de revoir le système formel de recherche agricole et de promouvoir la recherche par et avec les petits agriculteurs. En plaçant ces agriculteurs comme partenaires au centre de la recherche, leurs innovations émergeront de ce qui est normalement " hors du radar " de la recherche formelle et seront davantage valorisées. Les différents participants ont apprécié la pertinence de l'événement en tant que plateforme enrichissante d'échanges directs en face à face entre différents acteurs du développement rural et de différents pays : transformateurs, producteurs, artisans, chercheurs, organisations de soutien, programmes de développement, etc. En mettant l'accent sur les innovations des agriculteurs, la FIPAO a été l'occasion de valoriser les innovateurs et leur savoir-faire, comme l'affirme la femme innovatrice Fatou Seye du Sénégal : "C'est la première fois que je voyage en dehors du Sénégal et c'est grâce à mon innovation. Je pourrais rencontrer d'autres innovateurs et connaître d'autres personnes. Je continuerai à travailler sur l'amélioration de mon innovation et sur d'autres afin de pouvoir participer à d'autres foires".

Le FIPAO a contribué à attirer l'attention sur l'innovation agricole et le rôle des petits agriculteurs dans la recherche et le développement agricoles afin de faciliter l'interaction, les liens et l'apprentissage entre tous les acteurs concernés. Elle a donc contribué à promouvoir l'agriculture familiale en donnant plus de valeur aux agriculteurs innovateurs.

Couverture de la FIPAO

Pour plus d'informations sur la FIPAO, consultez le site Internet (http://fipao.faso-dev.net/) et la page Facebook (https://www.facebook.com/fipao), co-modérés avec une association de journalistes burkinabés. Plusieurs journaux et chaînes de télévision du Burkina Faso ont publié des articles et des reportages sur la FIPAO.

Dans le numéro de septembre de la revue Appropriate Technology, un article a été publié au sujet de la foire sur les diverses innovations exposées à la foire. Dans le numéro de décembre de la revue AGRIDAPE, un article a été écrit pour l'édition "Femmes et agroécologie".

Une vidéo de la FIPAO a également été produite, que vous pouvez visionner ici.

Pour la brochure "Quelques lignes directrices pour organiser une Foire de l'Innovation Paysanne", veuillez cliquer ici.

Ces deux infographies présentent quelques informations clés sur la participation à l'événement parallèle du CTA et la vue d'ensemble de la FIPAO.

 

Countries involved / Pays participants

Burkina Faso, Mali, Senegal, Niger, (north) Benin, (north) Togo and (north) Cameroon

Dates and venue of events /
Dates et lieu des événements

Workshop/Atelier: 12–14 May/mai 2015 / Fair/Foire: 15–16 May/mai 2015
Venue: Palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané, Ouagadougou, Burkina Faso

Partners and donors /
Partenaires et bailleurs de fonds

Agri-ProFocus Netherlands
CGIAR Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security (CCAFS)
McKnight Foundation’s Collaborative Crop Research Program (CCRP) Community of Practice (CoP) in West Africa
Misereor, Germany
Prolinnova/PROFEIS
SDC (Swiss Agency for Development and Cooperation)

International Secretariat /
Secrétariat international

Prolinnova International Secretariat
c/o ETC Foundation, Leusden, Netherlands
www.prolinnova.net

Contact persons at international level / Personnes de contact au niveau international

Prolinnova/ETC Foundation:

Gabriela Quiroga Gilardoni (g.quiroga@kit.nl)

Ingrid Flink (i.flink@kit.nl)

Contact persons at regional level / Personnes de contact au niveau régional

INADES-Formation Burkina: Konaté Arsène (arsene.konate@inadesfo.net)

Réseau MARP: Ouédraogo Mathieu (patemathieu@yahoo.fr)

Focal points at national level /
Points focaux au niveau national

Benin: Marcel Djihoun (mdjihoun@snvworld.org)

Burkina Faso: Benoit Ouédraogo (benoit.ouedraogo@gmail.com)

Cameroon: Jean Bosco Etoa (etoa_ngbwa@hotmail.com) / Alain Beko’o Abondo (alain.abondo@yahoo.com)

Mali: Bourama Diakité (diakitbourama@yahoo.fr)

Niger: Oumarou Hamidou (oumarou.ibrahim@oxfamnovib.ne)

Togo: Sélome Houetognon (selome30@yahoo.fr)

Senegal: Djibril Thiam (thiamdjibril@yahoo.fr)