Rapport du lancement du projet PROLI-FaNS et de la célébration de la journée internationale de l'Innovation au Cameroun

 

Introduction

La célébration de la journée internationale de l’innovation paysanne cette année a coïncidé avec le lancement du projet « Promoting local innovation for food and nutrition security (PROLI-FaNS) ». Cet évènement a eu lieu dans le village Ekoumdouma au lieu-dit « surface ». Elle a connu la participation de cinquante-deux (52) producteurs venant des neuf (09) organisations membres  du comité local  de groupement (CLG) de Nkometou. En dehors de cette introduction, le présent rapport comporte les sections suivantes : stands des producteurs, la présentation de PROLI-FaNS, quelques innovations présentéeset la conclusion.

La liste suivante indique les organisations ainsi que les produits exposés lors de cette cérémonie :

  • Agriculteurs et Eleveurs de la Lékié (AEL) : Gombo granulé, poudre de bouillie de maïs séché, huile de djansan, Cabosses de cacao, huile de fèves de cacao ;
  • Agropastoral d’Ekoumdouma (AGROPEK) : Plants de cacaoyer, feuilles d’Aloès vera, jus de lemon, jus de gingembre, « grain de Djansang », huile de « djansang », tomate
  • Apiculteurs de Nkometou (APINK) : miel
  • Femmes Dynamique de Nkolguem (FEDYN) : maïs frais, bouillie de maïs, bière de maïs, maïs grillé avec arachide, beignet de maïs.
  • Jeunes Agriculteurs Emergents du Centre (JAEC) : manioc, maïs
  • EGALITE : melon, igname, patate douce, oranges et bananes douces ;
  • BRICOLEURS : porcs, poulets de ferme, poulets « pantalonés », mandarines et pastèques ;
  • BIMANES : cabosses de cacao, grains de « Djansang », plants de cacaoyer, régimes de banane douce et de banane-plantain, ignames.
  • AIDONS-NOUS : oranges, melons, « bâtons de manioc », melon, farine de manioc.

La cérémonie a été organisée grâce à une collaboration harmonieuse entre l’équipe de prolinnova  et les responsables du comité technique départemental (CTD) du programme d’Appui à la Compétitivité des Exploitations Familiales Agricoles (ACEFA) de la Lékié

Les principales activités liées à l’innovation paysanne

Les responsables du CTD ACEFA de la Lékié estiment que le lancement du projet auprès du groupe cible qui est le CLG couplé à la célébration de la journée de l’innovation paysanne constituent déjà en elle-même une innovation. En effet, les paysans ont de leur propre initiative décidés de faire également de cet évènement une journée porte ouverte au cours de laquelle ils exposeraient leurs productions.

Selon le programme établi la journée devait commencer par les discours. Cette étape devait être suivie par la visite des stands pour voir les productions du CLG. Après le tour des présentations par les producteurs, un exposé sur le projet PROLI-FaNS et enfin la séance de formation sur l’extraction de l’huile de djansang par une femme du groupe AGROPEK. En dehors des idées innovantes comme la fabrication de remèdes par un mélange de l’Aloès Vera et de feuilles de citrus, la réduction des risques de travail et le triplement de la production de champignons  présentées par les producteurs et nécessitent un suivi, notre rapport va s’attarder sur la présentation du projet PROLI-FaNSet l’extraction de l’huile de djansang.

La présentation de PROLI-FaNS

Le CLG de Nkometou a été identifié comme groupe cible du projet PROLI-FaNS au Cameroun. Cette journée du 14 décembre 2016 a permis d’expliquer comment le projet entend travailler avec le CLG pendant les trois prochaines années et quels sont les objectifs recherchés. Notamment l’identification de dix (10) innovations portées par les producteurs membres du CLG, les cinq (05) innovations à développer à travers le processus de développement participatif (dpi) dans les domaines de la sécurité alimentaire, la nutrition et les changements climatiques.

Cet atelier qui se tenait un mois environ après l’atelier de lancement d’Accra a également permis de faire comprendre aux participants que le projet mettait un accent particulier dans les innovations portées par les femmes. Une fenêtre a été consacrée au fait que le projet se déroulait dans quatre autres pays que sont le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Ghana et le Kenya avec l’appui financier de Misereor.

L’extraction d’huile de Djansang (Ricinodendronheudelotii)

L’importance de cette transformation réside dans le fait que l’on prête à cette huile plusieurs vertus notamment le renforcement des cellules du corps humain, la lutte contre les crampes, la dissimulation des rides, la régénération de la peau.L’extraction se fait à partir des amandes séchées.

En dehors du séchage qui a lieu avant cet atelier, le processus d’extraction tel que pratiquer lors de cette double cérémonie est le suivant :

·         Griller les amandes séchées à feu doux ;

·         Mixer dans une machine à écraser (artisanale de préférence) ;

·         Faire bouillir une petite quantité d’eau et y verser le « djansan » écrasé ;

·         Tourner dans le même sens à feu doux jusqu’à l’obtention d’une montée d’huile ;

·         Extraire l’huile.

Conclusion

Près de deux cent personnes ont pu visiter les stands et les producteurs ont réussi à écouler les produits exposés.

Pendant l’exposition, on a pu noter l’enthousiasme des visiteurs, surtout en ce qui concerne les produits innovants, tels que l’huile de « djansang » et la bière de maïs.

A la fin de la journée, bon nombre de participants ont reconnu avoir gagné en expérience et aimeraient que ce genre d’initiative soit renouvelé.

Pour les exposants, ils souhaitent que le projet puisse renforcer leur capacité, pour qu’ils aient plus de produits à proposer les foires prochaines.

Contact Details

For more information, please email:


COSADER and National Alliance against Hunger 

Ms Christine Andela, COSADER Director
Food Policy and Aid Strategies Focal Point for "Dynamique citoyenne"
GSM: 237 99591750 / Office: 237 22 69 02 92
andelac@yahoo.com; www.cosader.net

Jean Bosco Etoa, Prolinnova-Cameroon Coordinator (etoa_ngbwa@hotmail.com)